samedi 27 mai 2017

FSSPX à Lévis : une procure sous le signe du Malin

« Car s'ils ne faisaient point de mal, ils ne haïraient pas ainsi la lumière » Clément XII, bulle In eminenti apostolatus specula sur la franc-maçonnerie.
Le grand Clément XII avait bien raison en posant ce constat. Les mauvais haïssent la lumière, aussi leur faut-il user de menaces et de diverses tactiques afin d'empêcher que le jour se fasse sur leurs œuvres. Le présent article tient à mettre un peu de lumière sur les tactiques de mercenaire œuvrant dans nos dits milieux.

Juillet 2016
Retirer les livres ? « De quel droit, de quelle
autorité » -Abbé Olivier Berteaux.

Monsieur Etienne Dumas, président du Mouvement Tradition Québec adressait une plainte de caractère privé à l'abbé Daniel Couture, supérieur du district du Canada, sur des livres en vente à la procure de son prieuré de Lévis. L'essentiel était d'éviter le scandale. La procure en question est sous la charge de l'abbé Romain Pons, vicaire de l'abbé Berteaux. On y vend différents ouvrages de Zanotti-Sorkine, de l'abbé Grosjean (padre blog), des moines du Barroux... tout en interdisant les ouvrages de Mgr Lefebvre. Sont frappés d'interdiction : Le coup de maître de Satan, La messe de Luther,  Le problème de la liberté religieuse, Homélies été chaud 1976. Le prêtre en charge de la procure prétexte qu'il ne vendra pas ces ouvrages car ils « sont complètement dépassés [...] nous ne sommes plus là aujourd'hui ». Semble-t-il qu'à Lévis il n'y a pas de crise de l'Eglise, ou qu'elle soit mystérieusement achevée... Enfin, le comble, la maison d'édition des ouvrages interdits était Nova Francia, c'est-à-dire la maison d'édition du district du Canada.

L'abbé Couture relativise alors et ignore l'appel qui lui est adressé. D'autres fidèles, ainsi qu'un prêtre, iront aussi se plaindre à l'abbé Daniel Couture. Il ignore ceux-ci et refuse de prendre ses responsabilités de supérieur.

Octobre 2016

L'étrange besoin d'acheter chez les ralliés..

Le Mouvement Tradition Québec tient son annuel congrès des
Journées québécoises du Christ-Roi à Longueuil (QC). Plusieurs kiosques sont présents pour l'événement, dont le prieuré de Lévis qui vend ses livres. Un militant de Tradition Québec retire les livres en question. Suite au retrait des livres modernistes, l'abbé Olivier Berteaux écume de rage : « De quel droit ? de quelle autorité faites-vous cela ? » Comprenons : Il faut obéir aux hommes et non à Dieu.


Nota bene : Les Journées québécoises du Christ-Roi étaient organisées par le Mouvement Tradition Québec, dont le dit mouvement avait un réel droit de regard sur ce qui se vendait dans son congrès.






Février 2017

Afin de faire taire les voix discordantes, qui semblent troubler son esprit, l'abbé Daniel Couture enregistre le nom Mouvement Tradition Québec, s'appropriant « légalement » (aux yeux d'un état maçonnique) le nom. Il est plus facile d'écraser que de faire respecter l'enseignement catholique dans les institutions.

Zanotti-Sorkine en citations :

« Je ne connais pas l'homosexualité, comme je ne connais pas l'hétérosexualité. Je ne connais que des êtres vivants qui essaient d'aimer. » (source https://www.youtube.com/watch?v=N2ZhbyD1bIE&t=1512s)

« Et d'ailleurs, ce garçon, cette fille, ne se résume pas à cette particularité [homosexualité]. Moi je pense qu'il faudrait, aujourd'hui, dans l'Eglise, beaucoup de pudeur, beaucoup de discrétion et permettre aux êtres de vivre, comme ils l'entendent, mais attention, dans l'amour. » (source https://www.youtube.com/watch?v=N2ZhbyD1bIE&t=1512s)

« C'est ainsi que le pape François, inspiré par le ciel - comme il l'a révélé lui-même - s'est retrouvé dans l'obligation de placer toute l'Eglise en état de miséricorde. » (source Zanotti-Sorkine, Bonté divine ! Editions Artège, 2016. P. 12.)

« [..] parce que le pape secoue le cocotier de nos fixités, de nos idées mondainement logiques, de nos trains-trains, de nos égoïsmes, et qu'il entend faire goûter au monde la saveur d'un Evangile pur. »  (source Zanotti-Sorkine, Bonté divine ! Editions Artège, 2016. P. 12.)

« Eh bien, en ce moment, le Saint-Père canarde d'en haut, et il attend que nous, les baptisés, nous achevions le travail là où la Providence nous a placés. Et puis, soyons heureux que notre pape François ne lésine pas avec l'Evangile et qu'il n'admette pas que le cœur chrétien le survole et l'accommode à sa sauce. [...] Cependant, l'Esprit Saint nous dit aujourd'hui « Après Paul VI qui a montré l'intelligence et la finesse de Dieu, après Jean-Paul Ier qui a montré le sourire et la familiarité de Dieu, après Jean-Paul II qui a montré l'universalité et la force de Dieu, après Benoit XVI qui a montré l'humilité et la classe de Dieu, maintenant nous vous donnons François, qui vous montre le cœur miséricordieux de Dieu, pour ne pas dire : l'essentiel de Dieu ! » (source Zanotti-Sorkine, Bonté divine ! Editions Artège, 2016. P. 13.)

L'abbé Hervé Grosjean en citation :



« Au fond, Charlie Hebdo, je préfère que tu t'en prennes aux curés, et même à mon Dieu, plutôt qu'à un gosse de 3 ans mort noyé »


« On peut pas être homophobe quand on est catho, parce que l'homosexualité elle n'a pas été choisie. » (source http://www.lci.fr/societe/sexe-homos-capote-labbe-grosjean-interdire-en-souriant-1548265.html)

Conclusion

Avec l'Apôtre, nous disons qu'il faut mieux obéir à Dieu qu'aux hommes. Prions le Maître de la moisson qu'Il nous envoie des prêtres selon Son cœur !
« Jésus lui répondit: Si quelqu'un M'aime, il gardera Ma parole, et Mon Père l'aimera, et Nous viendrons à lui, et Nous ferons chez lui Notre demeure. Celui qui ne M'aime point ne garde pas Mes paroles; et la parole que vous avez entendue n'est pas de Moi, mais de celui qui M'a envoyé, du Père. » Evangile selon saint Jean 14, 23.