vendredi 23 mars 2018

FSSPX (Lévis): Dérapage contrôlé


« Ne vous laisser pas duper, comme tant d’autres après mille expériences désastreuses, par le songe creux de gagner à vous l’adversaire à force de marcher à sa remorque et de vous modeler sur lui. »

-Pie XII

***
Il y a tout juste 1 an, le Mouvement Tradition Québec était mis à sac par le District du Canada de la FSSPX et quelques-uns de ses fidèles impliqués chez nous. Notre plus grand crime étant d’avoir fait pression sur le supérieur de district dans le but de mettre fin aux errances doctrinales des prêtres de la chapelle de Lévis, puis d’avoir ignoré le nouveau président docile que voulait nous imposer la fraternité.
Aujourd’hui le libéralisme fait rage à Lévis et ce qu’il reste de « militants » anonymes, placés sous l’ « aumônerie » non officielle des abbés Pons et Berteaux, témoignent par leurs idées et leurs projets de l’itinéraire qu’on leur fait prendre – direction : Révolution.
***


C’est ainsi qu’avait lieu le 22 mars 2018, dans un club de golf de la région de Québec, une soirée-conférence sur le syndicalisme, mettant en vedette l’auteur, chroniqueur, animateur, libertarien et publiquement homosexuel Éric Duhaime (libéral et révolutionnaire*), organisée par un mouvement de « formation » militante toujours en orbite autour de la FSSPX – le GREQ.


Le fait que l’invité vedette ait passé une partie de l’année 2017 à vendre son dernier livre où il raconte ses expériences sodomites (et à en rajouter sur les mass-médias) n’a pas empêché deux habitués des soirées du GREQ, l’abbé Berteaux et l’historien Jean-Claude Dupuis, de prendre part à l’événement comme conférenciers complémentaires aux côtés de Duhaime.


Cela ne cause aucun problème de moralité et même de doctrine (quand on sait que Duhaime prêche tout sauf la doctrine sociale de l’Église) pour la FSSPX et ses fidèles nourris au libéralisme de Lévis. L’abbé Couture, supérieur de district, a quand même cru bon d’éviter le scandale en interdisant à ses prêtres de participer à la conférence quelques jours avant l’événement - malgré sa première approbation.


Pour sa part l’historien Dupuis, libre comme l’air, n’aura jamais annulé sa présence.

Pas plus tard que l’an passé, nous mettions les catholiques fidèles à la tradition en garde contre les mauvais livres achetés chez la Fraternité Saint-Pierre et revendus à la procure de l’abbé Pons, contre des activités douteuses comme les sorties scolaires à la « porte sainte » de Bergoglio, contre le laissé aller dans la modestie… Bref contre la dérive libérale des prêtres de Lévis.

Aujourd’hui le nouveau « mouvement-vitrine » de la FSSPX de Lévis organise la conférence d’un propagandiste sodomite et invite son aumônier complaisant.

-Tradition Québec