samedi 12 octobre 2019

Livre à paraître aux Editions de la Vérité


Titre : Comment relever un État.
Auteur : António de Oliveira Salazar.
Langue : français.
Taille : 10.79x17.46cm.
Pages : 92.
Couverture : souple.
Date de publication : 26 octobre 2019.
Prix : 14,99$


« La révolution nationale, qui a eu son début le 28 mai 1926 et s’est développée presque aussitôt sous la haute direction du Président de la République, ne serait ni explicable ni défendable si elle n’était pas profonde dans ses objectifs, honnête dans ses procédés, essentiellement populaire. Elle devait encore assurer à l’âme nationale la continuité de notre mission historique. Je dirai quelques mots sur ces différents points. »

Né le 28 avril 1889 et décédé le 27 juillet 1970, António de Oliveira Salazar fut le chef de l’Etat portugais pendant 36 ans. Appelé au pouvoir alors que son pays croulait sous la dette, il redressa prodigieusement la situation en peu de temps. Son système politique, appelé Estado Novo, fait alors totalement rupture avec le régime républicain précédent, chassé dès 1926 par le coup d’état du maréchal Gomes da Costa. Dans sa vie personnelle, il vécut une vie ascétique et modeste. Contre-révolutionnaire, l’Estado Novo salazariste s’oppose à l’évolution des mœurs et a pour hymne « Dieu, Patrie et Famille ». Il défendit la loi naturelle de Dieu et promut une rechristianisation du peuple portugais comme le demande l’Eglise et la sainte Vierge à Fatima, dans ses messages de 1917 en vue du salut du Portugal et du monde entier.


Lancement le 26 octobre 2019 !

Surveillez notre site web. 

mercredi 9 octobre 2019

Courte anecdote sur le frère André et Maurice Duplessis

L'avocat Saint-Georges Morissette est très préjugé contre Duplessis. Mais il appartient à une famille très religieuse, qui entretient une reconnaissance personnelle envers le Frère André. Saint-Georges Morissette se charge, une fois par mois, de conduire le Frère André en automobile auprès de ses malades. Le Frère André lui parle de Maurice Duplessis, qu'il connaît bien, et qui remplacerait avantageusement M. Taschereau. Morissette répond en répétant tout ce qu'on peut dire contre Duplessis dans les cercles libéraux. Le Frère André, sans ajouter mot, baisse la tête. Mais à l'entrevue suivante, il revient sur l'opportunité de mettre Maurice Duplessis au pouvoir. Le jeu de scène se reproduit. Une troisième fois, le Frère André parle de Duplessis. Son compagnon provoque, cette fois, des commentaires, et le religieux fait l'éloge circonstancié de l'ancien élève du collège Notre-Dame. Morissette en est frappé. Quand un ami lui propose un rendez-vous avec Duplessis, il accepte - et l'entrevue achève sa conversion.


-Robert Rumilly, Maurice Duplessis et son temps, tome premier. Editions Fides. P. 193-194.

mercredi 14 août 2019

Harmonie entre Foi et Raison

Une nouvelle chaîne d'apologétique : Le juste vit de la Foi. Début d'un travail, qui nous l'espérons, sera fécond. Ad multos annos!